Nadia Lichtig

July 20 to July 26

Manuscrit datant de la dynastie Tang du Zhuangzi, découvert parmi les manuscrits de Dunhuang et conservé au Japon (réplique datant des années 1930).

July 13 to July 19

Le langage est un monde et un être à la seconde puissance et comme tel, il redouble leur [des mots] énigme au lieu de le faire disparaître.

July 5 to July 12

Neumes

June 28 to July 5

Les paroles des autres me font parler et penser parce qu’elles créent en moi un autre que moi, un écart.

June 21 to June 28

[L’art] comme une spatialisation de l’intelligence.

May 31 to June 7

Chercher une expression musicale pour chaque mot.

May 14 to May 30

Observer la parole

May 18 to May 23

Like desire, language disrupts, refuses to be contained within boundaries.

May 10 to May 17

Être sans mots dans le langue.

May 3 to May 10

Eliots Vogel ruft.

April 26 to May 3

Savoir poser des questions exactes, c’est déjà beaucoup.

April 19 to April 26

Pakhad — Dakhaf : en reversant la peur on trouve l’élan.

April 12 to April 19

Amphisbena: amphis — greek, “both ways”, bainein — greek “to go”.

Le langage est un monde et un être à la seconde puissance et comme tel, il redouble leur énigme au lieu de le faire disparaître., Jean-Pierre Le Goff, Le paradoxe du langage et l’être brut, dans Actualités de Merleau-Ponty, Les Cahiers de la Philosophie n#7, , Lille, 1989, p.73
Les paroles des autres me font parler et penser parce qu’elles créent en moi un autre que moi, un écart.,
Maurice Merleau-Ponty, Le visible et l’invisible, Gallimard, Paris 1964, p.273 / Neumes, Tim Ingold, Une brève histoire de lignes, Lines. A Brief Hidstory, Routledge, 2007, p.32 /[L’art] “comme une spatialisation de l’intelligence”, Maurice Merleau-Ponty, Le visible et l’invisible, Gallimard, Paris 1964, p.275 / Chercher l’expression musicale pour  (…) chaque mot, Nikolaus Harnoncourt, Titre original : Musik als Klangrede, Wege zu einem neuen Musikverständnis, Risidenzverlag, Wien, 1982, Le discours musical, Gallimard, 1984, p.180 / Observer la parole, Noël Arnaud, L’art de photographier les sons, dans Antigone, Le son des choses, Revue littéraire de photographie 15, Centre National des Lettres, Aigremont, Lédignan, 1990 / Like desire, language disrupts, refuses to be contained within boundaries, Bell Hooks, Teaching to Trangress, Routledge, London, 1994 / Être sans mots dans la langue., Max Kommerell, Geist und Buchstabe in der Dichtung, Frankfurt am Main, Klostermann, 1962, in : Giorgio Agamben, La Puissance de la pensée, Essais et conférences (La Potenza del pensiero – Saggi e conferenze), Komerell ou du geste, Neri Pozza Eeditore, Vicenza, 2005, Editions Payot & Rivages, Paris, 2011, p.275 /  Eliots Vogel ruft, Homi K.Bhabha, Über kulturelle Hybridität, Tradition und Übersetzung, Turia+Kant, Wien, Berlin, 2012 / Savoir poser des questions exactes, c’est déjà beaucoup., Georg Groddeck, La maladie l’art et le symbole (Psychoanalytische Schriften zur Psychosomatik, Limes Verlag Wiesbaden, 1964, Gallimard, 1969 / Pakad — Dakaf., Linda Bortoletto, Le chemin des anges, ma traversée d’Israël à pied, Payot Voyageurs, 2001 / Amphisbena, Anonymous, Atlas, Library of the Carré d’Art, Nîmes,15th century

Nadia Lichtig is a visual artist living and working in South of France and Germany. She studied art and linguistics, a double training that she brings together in her artistic practice, inquiring about language, memory and trauma. In her multilayered series, Lichtig is transposing collected testimonies in various media, such as painting, photography and sound, investigating the bodily spaces that linguistic conditions move us into.

nadialichtig.com

 

%d bloggers like this: